Vous êtes ici 
  1. Accueil
  2. Conférences
  3. 2007-2008
  4. L’intelligence économique

L’intelligence économique

Le 10 décembre, dans l’amphithéâtre TISSERAND d’AgroParisTech s’est tenu un débat organisé en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche dont le thème était : « L’Intelligence Economique, le décryptage d’un monde concurrentiel ».

La conférence a été ouverte par Monsieur le Directeur Adjoint d’AgroParisTech, excusant l’absence de M. TOUSSAINT, directeur d’AgroParisTech.

M. Alain Juillet, Haut responsable chargé de l’Intelligence Economique débuta son intervention par une définition de l’Intelligence Economique : il s’agit de la « maîtrise et de la protection de l’information stratégique utile pour tous les décideurs afin de pouvoir tirer des stratégies gagnantes ». Au cours du XXe siècle, un monde clairement bipolaire facilitait la lecture du monde économique, basé sur une concurrence entre ces deux systèmes ultra-dominants. Après l’effondrement de l’URSS, on aurait pu penser que les Etats-Unis n’allaient former qu’un pôle dominant mais ce sont une dizaine de pôles d’influence qui ont émergé et, avec eux, un nouveau type de concurrence. Aujourd’hui, la concurrence entre acteurs économiques est exacerbée du fait de la multiplicité de ces pôles d’influence : les règles traditionnelles d’éthique n’ont plus forcément cours. Les entreprises françaises doivent par conséquent trouver des informations décisives et protéger les leurs pour se maintenir sur la scène internationale. C’est le but de l’Intelligence Economique. La difficulté majeure sera non pas de trouver l’information mais de choisir, de sélectionner la bonne information. En effet, 80 à 95% de l’information utile aux entreprises est disponible légalement sur internet, y compris en ce qui concerne l’information en provenance de Chine. De plus, déterminer une bonne stratégie pour son entreprise est une chose nécessaire mais pas suffisante. En effet, l’utilisation de campagnes médiatiques de grande ampleur peut permettre à un concurrent de détruire une bonne idée, ruinant ainsi les efforts d’une entreprise innovante. L’Intelligence Economique consiste donc également à savoir mener des opérations d’influence et de contre-influence.

M. Jean-Marie Aurand, Directeur Général des Politiques Economique, Européenne et Industrielle au Ministère de l’Agriculture, centra son intervention sur l’application de l’Intelligence Economique à l’Agriculture et l’Agro-alimentaire. En effet, ces secteurs sont très importants dans l’économie française. On a coutume de dire que les industries agro-alimentaires vendent 1,5 à 2 Airbus par jour. Or, les principes de l’Intelligence Economique peinent à s’imposer dans ce domaine où 70% des entreprises sont des PME. En effet, si les entreprises supranationales ont bien intégré l’intérêt de l’Intelligence Economique, les PME n’ont pas réellement conscience d’appartenir à une économie mondialisée où règne une concurrence internationale et féroce. Le ministère de l’Agriculture a par conséquent mis en place une organisation destinée à pallier ce problème : une cellule à l’Intelligence Economique a été créée ainsi qu’un réseau dédié dans de nombreux pays. Le plan d’action du Ministère est défini par trois piliers que sont l’accompagnement des entreprises à l’export, le développement de stratégies d’influence, et le développement de solidarités vis-à-vis des pays les moins avancés.

Pour conclure ce compte-rendu, il est à souligner que les étudiants présents ont particulièrement apprécié de découvrir cette facette de la vie économique dont ils ne soupçonnaient pas forcément l’existence. La perspective de travailler dans un monde aussi concurrentiel n’est pas sans en effrayer certains mais en motive bien d’autres !